Les banques invitées à augmenter leurs fonds propres

Les banques invitées à augmenter leurs fonds propres

Le haut conseil de stabilité financière demande aux établissements bancaires d’augmenter leur coussin de fonds propres.

Le crédit immobilier est accessible

Les taux bas des crédits immobiliers représentent-ils un danger pour le système financier ? Depuis 2016, leur moyenne n’a cessé de diminuer. A l’approche du printemps, les taux d’intérêt des financements immobiliers sont en passe de battre des records d’attractivité. Tout semble donc aller pour le mieux en matière de financement par le crédit.

Pourtant est-ce le calme avant la tempête ? Pour le Haut conseil de stabilité financière, il s’agit d’éviter que cet adage se vérifie. Afin de parer à toute éventualité, le HCSF a récemment émis de nouvelles recommandations. L’année dernière, le garant de la stabilité économique avait déjà enjoint les banques à resserrer les conditions d’octroi. Si les robinets du crédit sont ouverts, il ne faut toutefois pas prendre de risque de trop ouvrir les vannes.

Mais, car il y a mais, il faut garder en tête que l’économie est largement stimulée par l’emprunt, il ne faut donc pas être restrictif à l’extrême. Certes les taux bas ont permis aux ménages les plus modestes d’accéder aux prêts à l’habitat. Néanmoins si leur situation se dégrade dans un futur proche, les banques devront supporter le risque du défaut de paiement. Le HCSF tient donc à éviter que cette situation se produise.

Le coussin des banques se renforce

Pour cela, le conseil placé sous l’autorité de Bercy a décidé de relever le coussin de fonds propres des établissements bancaires. Les banques vont donc devoir prévoir un matelas plus fourni en augmentant le niveau de coussin de 0,25 % à 0,50 %. En cas de conjoncture encline à une crise économique, les établissements bancaires pourront ainsi faire face.

La crainte d’une instabilité financière n’est pas nouvelle. En 2016, dans le cadre de l’adoption de la loi Sapin II, le haut conseil avait obtenu une nouvelle prérogative. Avec l’adoption de ce texte, le HCSF peut limiter les retraits sur les portefeuilles d’assurance-vie c’est-à-dire que les détenteurs de tels contrats pourraient se voir limiter un certain montant de retrait. Le ministre de l’époque avait rappelé que les petits portefeuilles seraient exempts de cette limitation.

Cet arsenal de mesures montre que les autorités de régulation souhaitent éviter que la crise économique du 2008 se reproduise. La chute des banques spécialisées dans la finance de marché avait alors précipité toute la planète dans un climat d’incertitude.


Dernières actualités Banque
Les banques invitées à augmenter leurs fonds propres Les banques invitées à augmenter leurs fonds propres 20/03/2019 - Le haut conseil de stabilité financière demande aux établissements bancaires d’augmenter leur coussin de fonds prop
Vers la fin de la domiciliation bancaire obligatoire ? Vers la fin de la domiciliation bancaire obligatoire ? 15/03/2019 - Les députés pourraient revenir sur la domiciliation bancaire des revenus obligatoire lors d’un crédit immobilier. Favoriser...
Frais bancaires à l’étranger : vers une harmonisation européenne Frais bancaires à l’étranger : vers une harmonisation européenne 09/03/2019 - Bruxelles a décidé que les transactions à l’étranger doivent être facturées au même prix pour la zone Sepa et en...
Les agrégateurs de comptes bancaires sont-ils sécurisés et dignes de confiance ? Les agrégateurs de comptes bancaires sont-ils sécurisés et dignes de confiance ? 03/03/2019 - Les agrégateurs de comptes fournissent un service intéressant pour le pilotage des comptes bancaires. Et l’Union européenne...
Changer de banque : quels effets de la loi Macron sur la mobilité bancaire ? Changer de banque : quels effets de la loi Macron sur la mobilité bancaire ? 26/02/2019 - La loi Macron permet à la population de changer bien plus facilement de banque. Retour sur ses effets depuis deux ans.